Pourquoi réduire la pollution lumineuse
  •  

6 bonnes raisons pour l’extinction de l’éclairage public une partie de la nuit

1. Réaliser des économies budgétaires

• 20% : c’est la moyenne de la part de l’éclairage public dans les dépenses énergétiques d’une commune ;
50% : c’est la moyenne de la part de l’éclairage public dans la consommation d’électricité d’une commune ;
12€/an/habitant : c’est le coût moyen de l’éclairage public par habitant sur une commune (consommation énergétique uniquement, hors matériel, contrat de maintenance, etc…) :
• Dans le contexte financier actuel contraint, la question de l’extinction nocturne de l’éclairage public devient fondamentale. Celle-ci représente un gisement d’économies financières simple à mettre en place. En éteignant 5 à 7 h par nuit on peut réaliser jusqu’à 50% d’économie sur la facture d’électricité.
• Les économies faites par l’extinction nocturne doivent permettre de financer la modernisation des instal-lations sans augmenter la charge pour la commune. La commune de Plobsheim a beaucoup d’éclairages à boule, qui éclairent plus le ciel que vers le bas, ayant une mauvaise qualité d’éclairage et un mauvais rendement.

2. Limiter la consommation d’énergie

• Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et les déchets toxiques,
• Pour préserver les ressources naturelles et diminuer la dépendance aux sources d’énergie importées (pétrole, uranium, gaz, etc...),
• Un potentiel de 40 à 75% d’économies d’énergie est dès aujourd’hui possible en modernisant les installations et en paramétrant une extinction nocturne.

3. Protéger la biodiversité

• Une nuit noire est essentielle pour toutes les espèces, notamment parce qu’elle contribue à leur bon fonctionnement physiologique et à leur rythme biologique.
• Éclairer la nuit a donc un effet néfaste sur la faune et la flore. Le développement des éclairages publics par-ticipe à la destruction et à la perturbation du cycle de reproduction de certaines espèces nocturnes tout en les rendant plus vulnérables face à leurs prédateurs.

4. Garantir une meilleure qualité de nuit et protéger la santé humaine

• L’alternance jour-nuit est essentielle aussi pour l’homme. L’être humain est un animal diurne, qui a un rythme biologique bien défini : actif le jour et se reposant la nuit. Pour être en bonne santé, ce rythme doit être respecté. Il faut donc limiter les lumières intrusives la nuit.

5. Préserver le ciel nocturne

• Les halos lumineux qui entourent les communes trop éclairées limitent l’observation du ciel.
• Notre commune pourrait rejoindre la liste des communes labellisées « Village étoilé ». Organisé par l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne, le concours « Villes et Villages Étoilés », ouvert à toutes les communes, quelle que soit leur taille, valorise celles qui agissent pour la qualité de la nuit.

6. Pour respecter la loi

• La pollution lumineuse est prise en compte aux yeux de la loi. Des dispositions législatives et réglementaires ont été promulguées pour limiter les nuisances lumineuses et leurs effets. En particulier : https://www.strasbourg.eu/le-reglement-local-de-publicite ; https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F24396
• « Les émissions de lumière artificielle de nature à présenter des dangers ou causer un trouble excessif aux personnes, à la faune, à la flore ou aux écosystèmes, entraînant un gaspillage énergétique ou empêchant l’observation du ciel nocturne feront l’objet des mesures de prévention, de suppression ou de limitation ».